Les émotions

Je sais à quel point les émotions sont au cœur de nos vies de Mamans et de celles de nos enfants. Je sais qu’elles nous font faire et dire n’importe quoi des fois et qu’on sait pas nécessairement quoi en faire de ces émotions. Si tu es comme moi, tu n’as pas appris à gérer tes émotions quand tu étais enfant.

Mes enfants, et tes enfants, sont parfois débordés par leurs émotions et c’est pas toujours simple de les accompagner. C’est pourquoi j’ai décidé d’écrire cet article complet sur les émotions. Mon objectif est que tu les comprennes mieux afin que tu arrives à prendre soin d’elles et que tu arrives plus facilement à accompagner tes enfants à prendre soin des leurs 💖

L’amour

Alors, pour commencer, j’ai envie de te parler d’amour, même si ce n’est pas une émotion.

En fait, j’ai remarqué que moins je refoule mes émotions et ce qu’il se passe en moi, plus j’arrive à être dans l’amour de moi et de mes enfants. Alors que plus je vais étouffer mes émotions, plus je vais dire du mal de moi, de mes enfants, plus je vais être exigeante et moins je vais réussir à lâcher prise et être bienveillante.

Et il se passe la même chose avec mes enfants: plus ils étouffent leurs émotions, plus ils vont penser du mal d’eux-même.

Pour moi, prendre en compte ses émotions, en prendre soin, fait partie du job à faire pour cultiver sa beauté intérieure.

Bref, mon message c’est « Tes émotions te guident toujours vers l’Amour, même quand elles sont négatives et désagréables ».
C’est vrai pour toi, et pour tes enfants aussi.

Tes émotions te guident toujours vers l’Amour, même quand elles sont négatives et désagréables

Accompagner les enfants dans la gestion de leurs émotions

Si tu es comme moi, tu essayes d’aider tes enfants à gérer leurs émotions au mieux. Et il existe vraiment beaucoup de littérature et de ressources pour nous aider à aider nos enfants. J’ai choisi de te présenter mon coup de cœur! Je l’utilise avec ma fille de 3 ans et aussi mon fils de 7 ans. Même pour moi il est utile! « Mes émotions, avec Gaston la licorne« , de Aurélie CHIEN CHOW CHINE

Gérer la colère

La colère, c’est l’émotion qui est ressentie quand quelqu’un ne respecte pas nos valeurs. Il peut y avoir de grosses colères, des petites ou des moyennes colères.

Par exemple, si j’interromps mes enfants quand ils sont en train de jouer, ils peuvent être en colère.

Si mes enfants m’interrompent quand je discute avec quelqu’un je peux être en colère.

Comment gérer? Ce que je sais c’est que refouler ou étouffer la colère n’est pas la bonne solution. C’est ça qui entraîne ensuite les explosions brutales qui viennent de je ne sais où! ça te parle?

À la place, tu peux reconnaître la colère (la tienne ou celle de tes enfants), la nommer et lui dire bienvenue! Être en colère n’est pas nécessairement synonyme de cris, tensions extrêmes et perte de contrôle. Ça, ça arrive surtout quand elle a été accumulée. L’idée est donc de la prendre comme elle vient, de lui laisser de la place pour qu’elle passe et ne reste pas en place! (dans ton cœur et dans ta tête je veux dire. Parce que des fois elle y reste sans qu’on s’en rende compte).

La joie

Qu’est-ce qui te met en joie toi? Qu’est-ce que tu aimes vivre? Comment tu peux faire pour vivre cette émotion plus souvent?

Et tes enfants? Qu’est-ce qui les met en joie? Ils aiment vivre quoi?

Il te suffit de répondre à ces questions et d’appliquer tes réponses à ton quotidien pour apporter plus de joie dans ta vie dès maintenant!

Moi, j’aime vivre la lenteur, le silence et aussi le partage.

Par exemple, ça ressemble à prendre mon temps le soir quand je récupère les enfants, à laisser la radio éteinte en voiture et à partager tout ce que je partage avec les Mamans de ma communauté. Et me dire que faire ça m’apporte de la joie.

La peur

Mes enfants ont plein de peurs: peur du noir, des monstres, de rester seuls, de la séparation, de se tromper… Et c’est normal!

Pour moi, la solution n’est pas de leur éviter la peur mais d’apprendre à l’apprivoiser pour qu’elle ne les empêche pas de vivre. Alors, je leur transmets des outils pour les aider à y arriver. Je ne les jette pas dans le vide sans filet. Ensuite, ils choisissent d’utiliser le filet. Ou pas!

On teste, on re teste et on re reteste plein de choses. Ça demande beaucoup de créativité et de capacité d’adaptation 😀

Moi aussi j’ai plein de peurs et je fais comme pour eux. J’ai peur, mais j’y vais! Exemple: j’ai peur de partager ici ce que je crois et ce que je pense. Mais j’y vais. Et j’ai appris que ça ne me tue pas et ça m’aide à être de plus en plus confiante. Donc moi aussi j’ai peur mais j’y vais. C’est pas ma peur qui décide, c’est moi!

La tristesse

Un peu comme pour la colère et la peur, pour moi, la tristesse ne doit pas être étouffée ni empêchée. Ce n’est pas parce que je m’empêche, ou que j’empêche mes enfants de ressentir de la tristesse que l’émotion n’est plus là. Au contraire, elle va se loger bien profond et cachée dans le cœur pour resurgir à des moments où tu ne comprendras pas cette tristesse.

Finalement, tu sais, le principe est le même pour toutes les émotions: les accueillir, leur donner de la place et du temps. Etre OK de ressentir de la tristesse.

Ce n’est pas un signe de faiblesse, c’est juste un signe de vie!

Je sais que les larmes font parfois peur, mais tu savais que dans les larmes on retrouve des éléments chimiques de stress? ça veut dire qu’en fait, elles aident à évacuer le stress! Tu as le droit, je dirais même tu dois, laisser tes larmes couler et aussi celles de tes enfants.

La culpabilité

Alors, je sais que tu sais ce qu’est la culpabilité et voilà une piste pour t’aider à la comprendre peut-être différemment.

La culpabilité, c’est quand toi même tu ne respectes pas une de tes valeurs.

Exemples: tu prends du temps pour toi alors que c’est hyper important pour toi d’être présente pour tes enfants en tout temps, tu cries sur tes enfants alors que c’est hyper important pour toi d’être calme avec tes enfants en tout temps.

Tu as compris quoi! Tu n’arrives pas à être à la hauteur de ce qui est important pour toi, alors tu culpabilises.

THE question is… comment être à la hauteur de ce qui est important pour toi? comment être calme et bienveillante avec tes enfants? comment être présente à tes enfants en tout temps? etc…

Ma réponse à moi c’est: dans la vraie vie, ce n’est pas possible d’être présente pour mes enfants en tout temps. Donc, je diminue mes exigences.
Et dans la vraie vie, je n’arrive pas à être calme en tout temps avec mes enfants. Alors, j’apprends à être en colère et bienveillante en même temps.
Et miss culpabilité peut s’en aller.

Je ne dis pas que je ne culpabilise jamais, je dis que lorsque je culpabilise, c’est que j’ai quelque chose à réadapter: dans mes exigences, mes attentes ou mon comportement

Quand les enfants sont en crise

Il est temps d’aborder comment réagir face à un enfant en pleine crise émotionnelle: peur, colère, tristesse…

Parce que c’est pas si facile d’être tout le temps dans la bienveillance dans ces moments là. Nous aussi on est fatigué, nous aussi on est en colère, nous aussi la situation ne nous convient pas…

Alors, je n’ai pas de solution miracle. J’ai juste envie de te dire:

⭐ tu n’es pas obligée d’être zen avec tes enfants tout le temps. Si tu sens que pour toi c’est compliqué d’accueillir ce qu’il se passe, tu peux juste dire à tes enfants que c’est OK qu’ils ressentent ce qu’ils ressentent et que de ton côté c’est pas possible pour toi de rester à côté d’eux dans ces moments là. Tu leur dis ce qu’il se passe pour toi, que la moutarde est en train de te monter au nez, que tu te sens pas capable de supporter et que tu vas partir (sauf s’il y a danger biensûr!), passer le relais… Puis, tu peux revenir un peu plus tard quand tu sens que c’est mieux pour toi
 si tu te sens d’accueillir, accueille et accompagne avec des mots qui montrent que tu es là, que tu comprends et qui donnent le droit à ton enfant de ressentir ce qu’il ressent. Si ça dure trop longtemps pour toi et que tu sens que ça commence à devenir difficile pour toi, tu peux faire comment précédemment

➡️L’idée est d’accepter que tes enfants aient des tempêtes émotionnelles et de pas les empêcher, les étouffer, les ignorer… Tu peux aider tes enfants aussi avec le livre « Gaston la licorne ». Et s’ils veulent pas, c’est OK, n’insiste surtout pas. Tu pourras utiliser cet outil à froid, quand la crise sera passée.

➡️Pour t’aider toi à être bienveillante et accepter ces moments là, tu peux prendre le temps de chercher à quoi ces crises te renvoient et prendre soin de la part de toi qui souffre.

Les émotions, c’est la vie

Des fois, j’aimerais bien ne ressentir que de la joie, du plaisir, du bonheur, de la paix, du calme…
Mais dans la vraie vie, c’est pas possible, ça n’existe pas! C’est continuellement des hauts et des bas!
Et c’est très bien comme ça 🍋

Les émotions sont tes amies

J’espère que ce que j’ai partagé t’a plu et que ça t’aide dans la gestion de tes propres émotions et dans l’accompagnement de la gestion des émotions de tes enfants.

Evidemment, je n’ai pas fait la revue de toutes les émotions! Ça aurait été chiant, long et pas drôle! Mais tu as vraiment l’essentiel avec ce que j’ai partagé.

En fait, ce que j’aimerais que tu retiennes, c’est que les émotions sont tes amies. Ça en a pas toujours l’air, je sais, mais c’est le cas! En les accueillant, mais aussi en décryptant le message qu’il y a derrière chacune d’elles, on se rend compte qu’il y a TOUJOURS de l’amour derrière.

Et tu sais, même si je sais décrypter mes émotions, ça ne m’empêche pas de les étouffer parfois: par manque de temps, d’envie ou par flemme. Et c’est pas grave non plus de ne pas passer son temps à se regarder le nombril, se comprendre et se disséquer! Les émotions, c’est la vie, et vivre sa vie, c’est aussi la vie!

C’est ce que j’apprends en détail à faire aux Mamans avec mon accompagnement EXTRAORDINAIRE. Elles se rendent compte que ce n’est pas si compliqué, c’est juste qu’elles n’avaient pas appris à le faire. En plus, elles arrivent ensuite à le transmettre à leurs enfants pour qu’eux aussi sachent prendre soin de leurs émotions. Et c’est fabuleux!

Alors, tu en es où avec tes émotions? Tu en prends soin? Tu arrives à aider tes enfants à prendre soin de les leurs?

F.

A propos de

Je m’appelle Frédérique MADÉ. J'aide les Mamans dépassées et épuisées à se reconnecter à la Femme et la Mère Extraordinaires en elles. J’ai 2 enfants, je suis mariée, j'habite à la Réunion et je partage mes idées, mes solutions, mes inspirations et aussi mes galères.

Tu es Maman et tu te sens perdue?

 

Si tu es prête à te consacrer à toi pendant 20 minutes par jour pendant 6 jours et si tu es ouverte à l’énergétique, je t'accompagne, avec la ZEN BOX, à te rapprocher de la Maman Extraordinaire que tu veux être

Tu vas très vitre recevoir la première étape de la Zen Box :) Vérifie ta boîte mail! (et aussi tes spams au cas où!)