Aujourd’hui, j’accueille sur le blog, avec un plaisir non dissimulé, l’une d’entre vous!

C’est Nathalie, jolie Maman de 2 garçons. J’ai tellement aimé son commentaire à l’un de mes articles que je lui ai proposé d’écrire pour moi. Elle a accepté avec grand plaisir et voilà le résultat 🙂

Nathalie a été très inspirée et a voulu partager un maximum de ce qui fonctionne pour elle. Pour celles qui ont peu  de temps, voici la version courte de son article à télécharger ici. Sinon, tout est là:

Je me présente, Nathalie (mais tous le monde m’appelle Nathy), 38 ans, maman de Mathéo 11 ans ½ et Quentin 4 ans ½ dit boubouille

Frédérique m’a gentiment demandé de vous faire part de mon expérience face à la gestion des émotions des enfants : peur, joie, tristesse, colère sont des émotions dites primaires… on fait tous face à ces émotions mais nous ne sommes pas forcément capable de les gérer. Mais c’est comme tout, cela s’apprend.

Pour reprendre les termes d’Isabelle Filliozat dans son livre « au cœur des émotions de l’enfant »: respecter les émotions d’un enfant, c’est lui permettre de sentir qui il est, de prendre conscience de lui-même ici et maintenant.

Faites vous confiance en tant que parents, vous trouverez vos solutions dans le dialogue avec votre enfant

Je vais surtout parler de la colère (pour la peur et la tristesse je vais juste vous donner ce que je pratique mais ça en général on arrive à gérer) car c’est l’émotion que les parents ont le plus de mal à gérer

Dans un premier temps, sachez qu’il est important de toujours laisser son enfant exprimer son émotion. Nous nous devons être présents, de l’écouter et de l’accompagner. Accepter et accueillir les émotions de votre enfant lui montre comment avoir de l’empathie, on encourage notre enfant à faire de même avec les autres.

Certaines crises ou colère nous paraissent excessives, on se dit qu’il fait d’une montagne un tout petit truc mais ce que nous devons comprendre c’est que le cerveau de l’enfant se construit, il ne peut réagir face à des frustrations, ou a du stress comme un adulte, il vit dans l’instant présent… La partie rationnelle du cerveau de l’enfant n’est pas encore développer. Le tout petit enfant ne fait pas de colère pour vous poussez à bout ou pour vous manipuler, à part si vous cédez toujours à ses demandes quand il pleure pour un bonbon, un gâteau etc.

Dans un deuxième temps, il est important que vous-même montriez vos émotions devant votre enfant. Nous sommes les modèles pour nos enfants, nous ne pouvons leur demander de gérer leurs émotions si nous-mêmes n’en sommes pas capables. Il ne faut pas hésiter à pleurer quand on est triste et expliquer à notre enfant les raisons, quand on est en colère il faut se lâcher (avec bienveillance) dire haut et fort que vous en avez marre de telle chose, que vous êtes agacé(e), énervé(e), et utiliser des techniques pour apaiser cette colère (moi perso je pratique la respiration : je prends de grand inspiration et je souffle 10 fois de suite ou je tape dans un coussin), ainsi quand vous demanderez à votre enfant d’utiliser une technique il vous mimera ou il saura de quoi vous parlez

Je vais maintenant vous faire part de ce que j’ai pu mettre en place à la maison pour aider ma ptite bouille.

Tout d’abord j’ai donc moi-même verbalisé mes émotions et surtout j’ai arrêté de tout garder en moi pour exploser comme une cocotte minute par la suite. J’ai fait part de ma tristesse quand on a perdu notre chienne. Il m’a demandé pourquoi je pleurai et je lui ai simplement dis que j’avais de la peine car notre chienne était morte, que je l’aimais beaucoup et qu’elle allait nous manquer et ce petit bout de cul de 3 ans m’a pris dans ses bras et m’a dit moi aussi maman elle va me manquer et il m’a fait un énorme câlin. Quand je suis en colère après lui par exemple, je lui exprime, je lui dis je n’aime pas ce comportement, je souhaiterai que tu te comporte mieux avec ton frère, là j’ai de la colère dans mon cœur, je v ais donc aller faire ma respiration pour qu’ensuite on puisse parler calmement…

Ma ptite bouille est un enfant très sensible, voir hypersensible (et ce depuis sa naissance)… il supporte très mal la frustration, se met en colère facilement, il est aussi très émotif et si on se moque de lui il est triste et nous le fait savoir, il nous fait la moral nous disant que cela n’est pas bien que cela lui met de la tristesse dans son cœur (le cœur est notre sac d’émotions lol), et a son âge il y a les peurs du monstre, du fantôme et autres personnage fantasmagoriques.

Pour aider Quentin à comprendre ce qui se passait en lui, nous avons dans un 1er temps regardé tous les deux le film Vice-Versa… cela lui a permis de voir que dans sa tête il y avait différentes émotions et cela m’a permis de lui dire à quoi les émotions correspondaient :

LA JOIE c’est ce qu’il ressent lorsqu’un copain vient jouer à la maison,

LA TRISTESSE c’est ce qu’il ressent lorsque ce même copain doit rentrer ou ce qu’il a ressenti quand on a perdu notre chien,

LA PEUR c’est ce qu’il ressent la nuit quand sa veilleuse ne fonctionne plus et qu’il se retrouve dans le noir… cette émotion nous fait imaginer des choses comme des monstres

LE DEGOUT c’est ce qu’il ressent quand il voit ou goute un aliment qu’on n’aime pas ou quand on voit un truc caca beurk

LA COLERE c’est l’émotion qui nous met tout rouge et qui nous fait casser des jouets, taper dans les murs, crier et pleurer

LA TRISTESSE ET LA PEUR

Comme dis plus haut pour ses émotions il suffit juste d’avoir un peu d’imagination. Pour la tristesse il suffit de dire qu’on comprend sa peine et qu’il/elle peut pleurer qu’on est là pour lui/elle. Pour la peur, moi mon fils a peur du noir et des monstres du coup il a une veilleuse mais parfois ça ne suffit pas je répands donc de la poussière magique tout autour de son lit, je chasse les monstres a coup de sabre laser ou de flèches magiques, on met tous les supers héros devant le lit (on peut faire pareil avec des poupées en disant qu’elles ont des pouvoirs etc etc

LA COLERE

Lors d’une énième colère de Quentin, je me suis dis mais comment est-ce-que je pourrais l’apaiser, et si je faisais comme si j’avais une baguette magique… ni une, ni deux je m’approche de mon fils qui est en pleine crise et je lui dis : je vois que tu es très en colère parce que le rond que tu as voulu faire n’est pas comme tu voulais, veux tu que je t’aide à sortir toute ta colère grâce à ma baguette magique ? sa réponse fut oui (déjà j’ai mis des mots sur ce qui se passait et il s’est sentit compris, cela a déjà une influence sur la colère). J’ai donc mimé que j’avais une baguette et je lui ai dis : hooo mais qu’est ce que c’est que cette fumée rouge qui sort de tes oreilles ??? mais c’est de la colère, tu en as tellement que cela sort par tous les trous… bon aller je vais l’attraper avec ma baguette, je tire, je tire, ho ben dis donc y en a pas mal, ça y est j’en vois le bout et hop je la jette loin, très loin, ho mais il y en a qui sort des trous de nez maintenant… je faisais ça jusqu’à ce qu’il me dise que c’était bon, que toute sa colère était partie. Ensuite nous pouvions tranquillement parler de ce qu’il l’avait tant mis en colère, et cela finissait par un câlin (cela recharge en hormones du bonheur).

J’ai aussi chercher des livres sur la gestion des émotions et l’éducation bienveillante afin d’aider au mieux mes enfants et de comprendre ce qui se passait dans leurs têtes.

J’ai commencé par lire « au cœur des émotions de l’enfant » d’Isabelle Filliozat, un superbe livre qui m’a ouvert les yeux sur tellement de choses, il ne faut jamais regretter quoique ce soit, mais il est vrai que si j’avais eu connaissance de ce livre quand ma ptite bouille avait 2 ans on aurait évité bien des conflits et colères.

J’ai aussi regardé énormément de blog et site internet sur la parentalité bienveillante et mes préférés sont :

http://www.coolparentsmakehappykids.com/

http://papapositive.fr/

http://apprendreaeduquer.fr/

Il y a aussi le site des supers parents Camille et Olivier, en partenariat avec Isabelle Filliozat mais je suis un peu moins fan, je vous donne quand même le lien

http://www.les-supers-parents.com/

Par la suite j’ai lu d’autres livres d’Isabelle Filliozat « j’ai tout essayé » et « il me cherche » et un de Jane Nelsen « La discipline positive en famille, à l’école, comment éduquer avec fermeté et bienveillance », mais qui sont plus dirigés vers l’éducation bienveillante, disons que cela complète la gestion des émotions

L’année dernière j’ai participé à des ateliers sur la gestion des émotions, la communication empathique et la parentalité bienveillante. J’ai appris pleins de choses sur les neurones des enfants, l’effet miroir, le stress, les hormones du bonheur, les émotions et les besoins, l’empathie…

Nous étions des mamans, des papas, des maitresses d’école, des salariés… et on échangeait et partageait nos quotidiens, nos astuces sans se juger… c’était vraiment super comme échange et nous avons mis en pratique certaines astuces que d’autres parents nous avaient partagées comme la roue des émotions. C’est une roue toute simple afin que l’enfant puisse vous montrer l’émotion qu’il ressent si il ne sait pas la verbaliser je vous mets un petit lien pour vous montrer à quoi ça ressemble :

https://boutsdchouxetboutonsdroses.wordpress.com/2015/01/25/la-roue-des-emotions/

Lors des ateliers (animé par une maîtresse qui adore les enfants) la maitresse nous a aussi donné ses conseils et ses outils qu’elle avait mis en place dans sa classe afin que ses petites graines (ses élèves) puisse gérer leurs émotions : un petit coin relaxation avec un poste et des CD de musiques relaxantes ou douces quand il avait besoin de se relaxer ou se calmer, un coin avec un punchingball ball si l’enfant avait besoin de taper pour évacuer sa colère, un autre coin avec un coussin soit pour taper dedans soit pour pleurer, un coin calme avec des livres, ou encore elle proposait aux enfants des feuilles avec un cercle dessiné sur la feuille et les enfants devaient dessiné ce qui les avait contrarié ou mis en joie, ou encore des feuilles de blanches pour que les enfants puissent crabouiller (quand on est en colère on a plutôt envie de crabouiller que de dessiner)… bref pleins de petites choses que l’on peut mettre, chez nous, à disposition de nos enfants.

Pour en savoir plus, sur cette maîtresse, c’est ici: https://www.facebook.com/recreonsnosliens/

Lors de colères mon fils lui ne veut, généralement, que des câlins, parfois il va hurler dans sa chambre, taper dans son coussin mais le câlin reste vraiment « l’outils » qu’il préfère ;-). Sauf si je l’ai disputé pour une bêtise, là on se calme tous les deux dans un premier temps et après on fait un câlin et on dit chacun ce qu’on a ressenti et pourquoi on a agit ainsi

A savoir que la colère il ne faut pas la stopper car c’est le moyen pour l’enfant de se décharger de son stress, de l’émotion, on doit juste l’accompagner…

Et une fois que l’enfant est calmé, on lui demande si il est d’accord de nous expliquer ce qui l’a mis en colère et lui dire que l’on comprend etc… accompagnement et empathie sont les maîtres mots

Voilà ce que je peux vous dire sur les émotions… je vais bientôt livre le livre d’Isabelle Filliozat « que se passe t’il en moi ?» dont voici un petit résumé : Insensible ou trop sensible, vous ne savez pas gérer vos émotions. Apprenez à vous en libérer en les libérant. Voici un véritable guide, ponctué d’exercices simples, pour vous retrouver, vous ouvrir, vous épanouir, en vivant librement selon votre coeur. Je pense que c’est le 1er livre qu’il faut lire afin de comprendre les émotions et d’apprendre à les gérer, bon moi je fais dans le désordre mais pas grave

Je vous mets ci-après la liste des livres que j’ai achetés pour mon fils :

– La couleur des émotions d’Anna Llennas

– Aider votre enfant à gérer ses colères de Stéphanie Couturier

– Le loup qui apprivoisait ses émotions d’Orianne Lallemand et Eléonore Thuillier

– Mes premières activités pour être calme et concentré de Madeleine Deny

Et surtout sachez qu’il n’y a pas de parents parfaits, que vous êtes pleins de ressources mais que cela nous parait tellement logique qu’on n’y pense même pas…

N’oubliez pas non plus qu’un enfant est une personne à part entière, que son cerveau est en construction, qu’il ne peut agir comme un adulte, il vit dans le présent et que toute colère a une raison, qui peu nous paraitre anodine mais pas pour un enfant, essayer de vous mettre à sa place ou essayer de vous rappelez vous enfant, et demandez vous aussi comment vous réagiriez en tant qu’adulte si un ami, un patron, un collègue vous faisait telle ou telle chose.

Et surtout déculpabiliser, il y a des jours où on a plus de patience pour gérer les émotions, et des jours où non on n’est pas disposé, on est humain et parfois ben on n’a pas envie, on est fatigué, stressé etc, on fait ce qu’on peut avec ce qu’on a…

Semez votre petite graine et tous ensemble nous allons créer un magnifique jardin avec des enfants épanouis et en confiance..

Nathalie

Une grand merci à Nathalie! Je pense que tous ses partages vont aider de nombreuses Mamans. 🙂

Alors, si d’autres parmi vous ont envie de partager leurs expériences et ce qu’elles ont appris avec leurs enfants, le blog est ouvert! Il suffit de m’envoyer un petit mail et de me proposer une (ou des) idée(s). Et mon petit doigt me dit que Nathalie nous refera d’autres articles par ici 😉


A propos de

Je m’appelle Frédérique MADÉ.  Je suis créatrice de joie! J’aide les Mamans à avoir plus d’amour, de plaisir, d’épanouissement et d’équilibre au quotidien. Comme ça elles profitent à fond de leurs enfants, du chocolat et de la vie quoi! J’ai 2 enfants et je partage mes idées, mes solutions, mes inspirations et aussi mes galères.

Te détendre et mieux profiter de TOUT!

Ca te dit?!

 

Télécharge la fiche pratique et l'audio MP3

Tu verras, ça te fera du bien, promis :)

Tu vas très vitre recevoir ton cadeau :) Vérifie ta boîte mail!

3 Partages
Tweetez
Enregistrer
Partagez
+1
Partagez3