Tu sais, qu’il y a encore quelques années, dans les situations de galère avec mes enfants, j’avais plutôt tendance à prendre sur moi, à négocier encore et encore. J’avais peur de les traumatiser, qu’ils ne m’aiment pas, ou de leur imposer quelque chose qui n’est pas juste. Mais bon, au bout d’un moment, j’en pouvais plus et je devenais vraiment méchiante parce que j’étais à bout. Et c’était pas joli joli!

Aujourd’hui, j’assume complètement d’imposer à mes enfants des trucs qui me facilitent la vie, mais qui les fait souffrir eux.

J’ai appris, et j’apprends encore dans certaines situations, à accepter que mes enfants soient frustrés de ce que je leur impose pour me faciliter la vie.
Je ne culpabilise plus de leurs cris, leurs larmes et leur souffrance. Je reste bienveillante en accueillant leurs émotions, mais je ne me sens pas une mauvaise Maman si « je » suis la cause de leur souffrance. Ce n’est pas si facile à accepter, mais c’est tout à fait possible!

Le message que je veux te faire passer, c’est bien celui-là: ce n’est pas parce que tes enfants pleurent, sont frustrés, en colère, triste ou autre chose, à cause de toi, que tu es une mauvaise Maman. Il faut que tu t’enlèves ça de la tête. Tu vois, c’est une croyance limitante qui t’empêche d’être vraiment une chouette Maman.

Ton travail n’est pas d’éviter à tes enfants de souffrir ou d’avoir des émotions négatives, ton travail est d’apprendre à tes enfants à gérer leur souffrance pour qu’elle ne les abîme pas.

Parce que tu sais, si toi tu fais tout pour leur éviter de souffrir, dehors, peu de personnes le font: à l’école, dans la rue, chez les copains, à la télé…

Alors, n’aie pas peur de faire souffrir tes enfants. Attention, qu’on s’entende bien: on ne parle pas de violence hein, que ce soit physique ou morale. Quand je parle de souffrance ici, je parle bien de dire non, d’imposer un cadre et des règles qui assurent sa sécurité, son bien-être et son épanouissement. Et aussi du cadre et des règles qui te facilitent la vie sans toucher à l’estime de tes enfants. Tes enfants ne vont pas nécessairement aimer ça, donc ils vont souffrir, mais il y a des souffrances inévitables et indispensables.

C’est quand même mieux qu’ils apprennent à gérer leur souffrance avec toi dans un cadre sécurisé je trouve!⭐

F.img souffrance pintetres

A propos de

Je m’appelle Frédérique MADÉ. J'aide les Femmes perdues dans leur parentalité à devenir la Mère Extraordinaire qu'elles rêvent d'être. J’ai 2 enfants, je suis mariée, j'habite à la Réunion et je partage mes idées, mes solutions, mes inspirations et aussi mes galères.

Tu es Maman et tu ne te retrouves plus en tant que Femme?

 

Si tu es prête de prendre 20 minutes par jour pour toi pendant les 5 prochains jours et que tu es ouverte à l'énergétique, je t'offre de t'accompagner à te reconnecter à la Femme en toi à travers 5 clés essentielles

Tu vas très vitre recevoir ta première clé :) Vérifie ta boîte mail! (et aussi tes spams au cas où!)