Avec l’arrivée d’un enfant, la cellule familiale s’agrandit et se développe. La routine est radicalement changée. Toute l’attention est dirigée vers le nouveau-né, ou la petite fille, afin de lui garantir la meilleure qualité de vie possible. L’alimentation, le changement de couches et les vêtements de bébé deviennent des pratiques avec lesquelles on s’accorde et s’habitue immédiatement. Câlins, caresses, longues promenades autour de la maison pour endormir le nouveau-né ou la petite fille. Depuis la grossesse, de nombreux livres ont été lus pour essayer de comprendre comment gérer au mieux cette nouvelle vie.

Parmi les préoccupations qui touchent le plus les nouveaux parents, celles liées au sommeil du bébé figurent sans aucun doute en tête de liste.

Lorsque le nouveau membre de la famille a du mal à s’endormir ou se réveille fréquemment, les parents en souffrent inévitablement.

Qu’est-ce que la méthode Estivill ?


En ce qui concerne le sommeil des nourrissons, il existe de nombreuses théories, opinions et textes différents sur le sujet. Pour l’instant, il n’existe pas d’indication précise qui fonctionne pour tout le monde. Parmi les diverses suggestions et méthodes proposées aux nouveaux parents, il y a la méthode Estivill.

Il s’agit d’une méthode appliquée pour apprendre au bébé les règles du sommeil dans un laps de temps assez court. Le rituel en question repose sur quelques petites étapes énumérées ci-dessous. Tout d’abord, il convient d’établir une routine du soir. Il est important que l’enfant et les parents soient précis et schématiques. L’objectif final est de permettre à l’enfant de dormir paisiblement et sans interruption pendant toute la nuit.

Les recommandations de la méthode Estivill sont les suivantes :

  • Donnez au bébé un bain chaud tous les soirs, ce qui l’aidera à s’endormir ;
  • Lisez au bébé un livre de contes de fées ou mettez de la musique douce. Évitez les activités qui pourraient exciter l’enfant, comme l’utilisation d’appareils numériques ;
  • Le parent doit alors mettre le bébé dans son lit, éteindre la lumière et partir ;
  • Lorsque et si le bébé pleure, il est conseillé d’attendre quelques minutes avant de le rejoindre rapidement ;
  • Le parent ne doit pas prendre le bébé dans ses bras, mais simplement le calmer en utilisant la communication verbale et, donc, le langage.
  • Selon le neuropsychiatre qui a mis au point la méthode, l’enfant comprendra l’inutilité de pleurer dans cette situation et se calmera de manière autonome et, par conséquent, pleurera de moins en moins et pour d’autres raisons que l’envie de s’endormir dans les bras de ses parents ou dans le grand lit.

La méthode Estivill fonctionne-t-elle ?


Il faut savoir que la méthode Estivill divise les parents en deux groupes : ceux qui la considèrent comme une méthode très bonne et utile et ceux qui ne l’utilisent pas car elle est trop rigide. Certes, les pleurs sont le seul moyen pour un enfant de communiquer avec les autres ; de plus, les bras des parents sont toujours un refuge sûr, surtout quand on est petit. D’autres études ont montré que si l’on ne répond pas aux pleurs d’un enfant, il peut y avoir des répercussions à l’âge adulte.

En résumé, lorsqu’il s’agit d’enfants, il est toujours bon de jeter un coup d’œil, de s’informer et surtout, en cas de doutes et d’incertitudes, de se tourner vers des professionnels.

Vous pourriez aussi aimer...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.