Les dernières semaines de la grossesse ont certainement été fatigantes et l’accouchement en lui-même peut également être très épuisant. Cela ne s’arrête pas après l’accouchement, car si la maman a un peu de temps pour se reposer, le bébé se manifestera régulièrement parce qu’il a faim, qu’il faut changer sa couche ou qu’il se sent seul. Il est normal que le nouveau-né ne fasse pas encore ses nuits et se mette régulièrement à pleurer lorsqu’il se réveille la nuit. Ce n’est qu’au bout de quelques semaines qu’un bébé sera en mesure de dormir 8 heures d’affilée. Il faut donc être un peu patient. Car le nourrisson n’a pas encore de véritable rythme et a besoin d’être allaité toutes les trois ou quatre heures, même la nuit. Pour ne pas passer exclusivement des nuits difficiles et sans sommeil, il y a quelques choses que vous pouvez faire pour que votre petit ne se réveille bientôt plus toutes les heures.

Un environnement de sommeil agréable et calme


Afin que votre enfant ne soit pas submergé par les nombreuses choses qui l’entourent, vous devriez aménager la chambre à coucher de la manière la plus calme possible. N’oubliez pas que pour un bébé, tout est nouveau et doit être découvert. S’il y a beaucoup de couleurs vives, beaucoup de décorations ou beaucoup de peluches, il y a beaucoup de choses qui peuvent agiter le bébé. C’est pourquoi vous devriez opter pour des couleurs douces, une lumière chaude et le moins de décorations possible. Dès que le bébé est un peu plus grand, vous pouvez ajouter un peu plus de choses dans la chambre de bébé.

Rythme et rituels


Un nouveau-né ne sait pas encore quand il fait jour et quand il fait nuit. Il dort de toute façon toutes les quelques heures et l’horloge biologique ne fonctionne pas encore comme il se doit. C’est pourquoi il faut veiller à ce que la chambre soit bien éclairée le jour et sombre la nuit. En outre, il vaut la peine de mettre en place quelques rituels que vous suivrez avant d’aller vous coucher. De cette manière, le nouveau-né sait que l’heure du coucher approche et peut l’accepter plus facilement. C’est à vous de décider quel rituel fonctionne pour vous, mais l’important est de le répéter chaque jour. Cela donne à la progéniture un sentiment de sécurité et permet au cerveau de signaler quand il doit produire de la mélatonine pour favoriser l’endormissement.

Réconforter le bébé


Si le bébé se réveille la nuit, il se mettra probablement à pleurer. Avec le temps, le bébé devrait apprendre qu’il doit s’endormir de lui-même. Toutefois, le bébé ne le comprend pas encore immédiatement. Plus le nourrisson est jeune, plus il est important de vérifier. Il se peut que le bébé ait besoin d’être allaité ou que sa couche doive être changée. Il peut aussi arriver que le bébé se sente tout simplement seul et qu’il ait besoin de la sécurité de ses parents. C’est pourquoi vous devriez vous approcher brièvement de lui et lui montrer qu’il n’est pas seul. Le bébé se sentira alors réconforté et pourra se rendormir en toute sérénité. Avec le temps, les bébés apprendront normalement que les parents sont toujours à proximité et se rendormiront même sans pleurer.

Laisser le bébé dormir quand il est fatigué


Apprenez à reconnaître quand le bébé est fatigué et laissez-le dormir. Si vous attendez plus longtemps parce qu’il est encore trop tôt, il y a de grandes chances que vous ayez ensuite plus de difficultés à endormir votre progéniture. En effet, il aura perdu le sommeil et ne pourra plus s’endormir aussi facilement. C’est pourquoi vous devriez faire attention aux signes naturels de fatigue et coucher le bébé à temps.

Vous pourriez aussi aimer...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.